Une nouvelle gratuite pour faire grailler mes farfadets : CHANT DE RUINES

2

4 mai 2022 par Vincent Mondiot

Hey !
Histoire de vous faire patienter jusqu’à ma prochaine vraie publication (ce sera en septembre, chez Actes Sud Junior, on aura le temps d’en reparler d’ici-là), et afin d’accompagner la sortie la semaine prochaine des Derniers des branleurs en version poche, j’avais envie, aujourd’hui, de vous offrir une nouvelle inédite ! Elle est pas belle, la vie ? Bon, pas vraiment, non (insérer ici références à l’Ukraine, la crise climatique et la récession économique), mais au moins, vous avez une nouvelle gratuite, quoi.

Cette nouvelle, elle s’appelle Chant de ruines et, dans ma tête, elle conclut la « saga yvelinoise » qui réunit secrètement, depuis des années, la quasi-totalité de mes récits réalistes. Terrortriste, Tifenn : 1 – Punk : 0, Nightwork, Rattrapage, Les Derniers des branleurs… Discrètement mais sûrement, toutes ces histoires se sont entremêlées, leurs personnages se sont croisés sur les trottoirs de cette ville de banlieue qu’ils partageaient…
Et, de temps en temps, au sein de ces différents romans, un nom est revenu : celui de Narratah. Une célèbre chanteuse pop qui, elle aussi, originellement, venait de cette même ville… Une chanteuse qu’il me semblait intéressant, voire même important, de vous présenter pour de vrai, cette fois, à l’heure où se conclut cette saga secrète qui a sous-tendu mon écriture depuis plus de dix ans.
Grâce à elle, on comprendra peut-être, enfin, la nécessité de quitter les pavillons bien alignés. D’oublier les trottoirs craquelés. De laisser les souvenirs sombrer, si ce n’est dans l’oubli, au moins dans le passé.
Cette nouvelle est mon adieu à la ville de Plaisir, dans les Yvelines, où j’ai vécu près de vingt ans, et où mes personnages eux-mêmes m’ont succédé.
J’espère que vous l’aimerez. Je crois qu’elle est triste et douce à la fois.

La couverture est une photo de Cody Klintworth, qui a eu la gentillesse de me laisser l’utiliser, et la dédicace en début d’ouvrage est adressée à la chanteuse Shy’m, pour des raisons que vous découvrirez à la fin de la nouvelle, dans la postface que j’ai écrite.

Merci à vous qui me suivez depuis tout ce temps, et qui lirez cette nouvelle supplémentaire. A l’heure où il y a une pénurie de papier et une crise de fond dans le secteur de l’édition, j’ignore si écrire des romans à encore autant de sens que lorsque j’ai commencé. Mais je sais, en tout cas, que j’éprouve toujours autant d’émotion et de gratitude à savoir que, parfois, vous lisez les miens.
Oui, j’ignore si ça a du sens, mais je sais que ça en donne à mon existence.

Allez, ferme ta gueule, Vincent.
Merci à tous. Profondément.
Amusez-vous bien avec Chant de ruines.

Télécharger gratuitement la nouvelle en version pdf
Page Babelio de la nouvelle

2 réflexions sur “Une nouvelle gratuite pour faire grailler mes farfadets : CHANT DE RUINES

  1. kPt3r dit :

    Les Rues de Mirinèce pour 2022, aux Editions Survivre la Nuit ! Ça c’est du (double) scoop 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :