Nightwork, mention spéciale du Prix Vendredi 2018

1

22 octobre 2018 par Vincent

   Bon, hé bien voilà, pour ceux qui ne me suivent ni sur Instagram ni sur Facebook (honte à vous), mon roman Nightwork a été récompensé par une mention spéciale du Prix Vendredi, l’un des seuls prix en France qui met en lumière la littérature dite « pour adolescents ».
Que ce roman pas évident ait été ainsi honoré m’a vraiment touché, et laissé un peu hagard pendant un jour ou deux. J’espère que ce nouveau bandeau rouge permettra à cette histoire d’avoir une deuxième vie, un an après sa publication. Les éditions Actes Sud Junior, qui sont derrière, me soutiennent depuis le début, et je suis heureux de partager avec elles cette récompense.
Tout commence à peine, je ne me fais pas d’illusions ni rien, mais, ouais, parfois, ça fait plaisir, quand même.
Big up au passage à Nicolas de Crécy et ses Amours d’un fantôme en temps de guerre, qui a remporté le prix, et à Nastasia Rugani et sa Milly Vodovic, qui a elle aussi eu les honneurs d’une mention spéciale. J’ai hâte de découvrir leurs livres.


   Et également, le même Nightwork est toujours en lice pour un second prix, La Voix des Blogs, qui annoncera son gagnant d’ici un gros mois. En attendant la sentence, j’ai récemment donné une petite interview aux organisateurs, mais comme elle n’est disponible que sur Facebook et que c’est une méga tannée pour mettre un lien Facebook qui fonctionne sur ce blog, je te la recopie ici, ce sera aussi simple !

Comment est né votre roman Nightwork, quelle est la genèse de ce livre ?

J’avais depuis un moment l’envie de raconter l’histoire de deux frères unis par un secret à protéger, au milieu d’un contexte familial et social difficile. Je n’avais pas de scénario précis en tête, juste des images dissociées les unes des autres, dans lesquels revenaient encore et encore ces deux frères, que je voyais au milieu de barres HLM, avec l’air triste. Les choses se sont mises en place lentement, pendant des années. J’écrivais d’autres livres, je racontais d’autres histoires, mais il y avait toujours dans un coin de mon esprit ces deux frères, dont la vie m’apparaissait un peu plus clairement chaque jour. C’est la première scène du roman, celle où Patrick trouve un oiseau blessé et décide de le soigner avec l’aide de son grand frère, qui a fini de sceller le pacte avec moi-même, le jour où je l’ai pensée. L’histoire avait trouvé son point de départ, elle était prête à être racontée. Une fois que j’ai crée mon document Word, il ne m’a ensuite fallu qu’un mois et demi pour tout écrire. Je n’avais plus qu’à faire sortir de ma tête les images qui s’y étaient accumulées.

Avez-vous un secret ou une anecdote sur le roman à révéler à vos lecteur·rices ?

Ce n’est pas exactement un secret, étant donné qu’il y a quelques références explicites au groupe dans le roman, mais j’ai beaucoup été inspiré par l’esthétique et les textes de PNL, sur Nightwork. D’expérience, je sais maintenant que peu de mes lecteurs sont fans de ce duo de rappeurs (qui sont d’ailleurs eux-mêmes frères !), mais il a pourtant bel et bien été l’une de mes influences premières… Le gamer que je suis tient également à signaler que je connais tous les jeux vidéo qui sont mentionnés dans le roman, et qu’aucun des détails que je raconte à leur sujet n’est faux !

Lisez-vous/regardez-vous les blogs et les chaînes Booktube, ont-ils une quelconque importance pour vous ?

J’ai découvert l’ampleur du phénomène sur le tard, lors de la sortie de mon précédent roman, Tifenn : 1 – Punk : 0. C’est là que j’ai réalisé le nombre de blogs qui existaient autour des livres, notamment ceux estampillés jeunesse. Puis, avec Nightwork, j’ai découvert le phénomène Bookstagram, et je l’ai complètement adopté ! Je suis désormais un bon nombre de comptes du genre, et je commence à savoir vers lesquels me tourner en priorité, selon mes propres goûts, pour chercher des conseils de lecture ou pour avoir une image de ce qui se passe à un instant T dans le milieu. Certaines et certains blogueurs ont une vraie plume, un vrai talent pour parler des livres qu’ils aiment. Je pense notamment à Lucille, de La ronde des livres, ou à Pauline de Marquons les Pages… Deux personnes qui font d’ailleurs partie de votre jury, donc histoire que ma réponse sonne un peu moins fayotte, je vais également citer Fanny, de Les lectures de Nana, qui est d’ailleurs la première booktubeuse que j’ai commencé à suivre… YouTube est un versant des critiques de livres qu’il me reste encore à explorer !
En tant qu’auteur, obtenir des retours de lecteurs et lectrices est souvent difficile, et on peut parfois avoir l’impression que nos livres crient dans le désert, qu’il n’y a personne de l’autre côté de la communication… C’est évidemment faux, et les retours des blogueurs nous aident à nous en souvenir… Soyez certains que ceux des écrivains qui disent qu’ils ne sont pas à l’affût des critiques qui vont apparaître sur leurs livres mentent. Lorsqu’un nouveau roman sort, nous passons les deux premières semaines à chercher notre nom dans Google toutes les dix minutes ! Vous êtes, bien souvent, les premiers avis « anonymes » que nous recevons sur nos histoires, et vous nous êtes infiniment précieux. Vous confirmez qu’elles existent.

Commander Nightwork sur Fnac.com
Commander Nightwork sur Amazon
Trouver Nightwork en librairie près de chez vous

Publicités

Une réflexion sur “Nightwork, mention spéciale du Prix Vendredi 2018

  1. Donovan dit :

    Cela a de la gueule avec un petit bandeau rouge !
    Les ventes vont s’envoler.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :