Les tomes 1.5, 2 et 3 de ma série Colonie Kitej sont sortis !

4

2 novembre 2021 par Vincent Mondiot

Eh bien voilà, un chapitre commencé il y a un an, presque jour pour jour, se conclut aujourd’hui : les suites et la fin de ma série de romans cyberpunk Colonie Kitej sont désormais disponibles.

Melchior Ascaride, éditeur et illustrateur de la série, a fait en sorte
que les couvertures des trois romans principaux fassent une frise !

Ca a été une aventure assez mouvementée, cette série.
Chronologiquement, elle a débuté, avec son premier épisode Toute entrée est définitive, quelques mois après ce qui reste encore aujourd’hui, et de loin, mon plus gros succès d’auteur : Les Derniers des branleursEt, comme vous pouvez vous en douter, elle n’a pas grand-chose à voir avec ce dernier, que ce soit dans le fond, dans la forme, ou dans la manière dont elle a été reçue : je suis passé d’un gros succès de littérature adolescente à une série indé, presque clandestine, qui a été, je crois, appréciée de ses lecteurs, mais qui n’a attiré l’attention que de quelques poignées de personnes. Une leçon d’humilité, et un moyen de rester au sol, dira-t-on.
Mais forcément, d’un point de vue de ressenti égoïste, ça m’a fait bizarre… D’autant plus que, je le pense sincèrement, Colonie Kitej est ce que j’ai écrit de mieux jusqu’ici. Et, je l’ai déjà dit à de nombreuses reprises, j’écris pour être lu. Des textes qui n’ont pas de lecteurs sont des textes qui n’existent pas vraiment, à mes yeux.

Et pourtant, avec le recul de ces deux ans durant lesquels j’ai travaillé sur cette série, bah je ne regrette pas grand-chose. En tout cas, pas ce que j’ai écrit, jamais.

Ce que j’ai écrit, c’est l’histoire de la colonie Kitej, une ville perdue dans l’espace et enfermée dans un cube transparent qui protège ses habitants des radiations. C’est l’histoire de criminels, de justiciers masqués, de gens qui cherchent à rendre leurs vies meilleures, d’une façon ou d’une autre.
L’histoire de Soraya et Guillermo, deux modérateurs foireux qui se retrouvent régulièrement pris dans des histoires trop grosses pour eux.
L’histoire de Madame Azul, cheffe de la pègre la nuit, barmaid le jour, qui a appris à la dure que, sur un trône, on est toujours seul.
L’histoire de Skull, un tueur en série qui se pense ange de la justice.
L’histoire d’Angel Zéro, héros populaire qui agit davantage par égoïsme que par altruisme.
L’histoire d’Auguste Shinto, maire de la ville et maître du crime.
L’histoire de Macbeth, un mutant à trois bras qui sent bien qu’à quarante ans, passer ses nuits à errer dans des ruelles sales n’a plus la même saveur.
L’histoire d’un monstre gigantesque avec plus de tentacules qu’on ne peut en compter.
L’histoire de personnages, de décors, d’idées, qui m’ont accompagné quotidiennement pendant deux ans.
C’est cette histoire-là qui, aujourd’hui, se termine pour moi et, peut-être, commence pour ceux d’entre vous qui auront l’envie et la curiosité de se pencher sur ce versant plus secret de ma bibliographie.

Un versant avec plein d’explosions, de monstres, de flingues, de punchlines bourrines… Mais un versant, paradoxalement, que je ressens comme au moins aussi intime que mes romans réalistes. Dans Colonie Kitej, il y a beaucoup de moi. Beaucoup des choses que j’ai emmagasinées depuis que je suis gamin. Il y a l’auteur que j’aimerais devenir, les personnages que j’ai souvent essayé d’écrire. Des criminels, des ratés, des tarés. Des gens bien, je crois.

Outre Toute entrée est définitive, bien sûr toujours disponible, trois nouveaux livres sont sortis le week-end dernier pour compléter la série : deux romans et un recueil de nouvelles. On commence par celui-ci :

Afterwave est un recueil bonus, que j’ai écrit par pure envie, sans savoir, au départ, s’il aurait droit à une sortie physique.
Il regroupe cinq nouvelles qui se concentrent sur des personnages secondaires et se déroulent toutes entre le premier et le deuxième roman. Sa lecture n’est pas indispensable à la compréhension de l’histoire principale, mais si vous aimez celle-ci, ce serait con de vous passer d’Afterwave, m’est avis.
L’une des nouvelles s’intitule Dentaculaire, et elle a été écrite par Elodie Denis, mon amie, qui va débuter sa carrière d’autrice l’année prochaine avec un roman qui s’appellera Agentique. Je suis très fier qu’elle ait accepté de participer à Kitej, et qu’elle ait signé la nouvelle la plus longue et généreuse du recueil, là où les miennes sont davantage des instantanés.
A noter que ce recueil est définitivement un projet de potes, puisqu’à la couverture on retrouve Matthieu Leveder, mon éternel complice, avec lequel nous avions créé Les Mondes-miroirs, ma série de fantasy toujours disponible chez Mnémos.
Dans le recueil, je suis particulièrement content de la nouvelle éponyme, Afterwave, qui parle d’un DJ et de sa groupie en train de discuter au petit matin dans un champ au milieu du désert. C’est une ambiance bizarre, qui ne ressemble pas trop au reste de la série, mais je crois avoir réussi à peindre un tableau pas trop mal, avec eux.

Commander Afterwave sur le site de l’éditeur
10€

Elections et exécutions est le deuxième roman de la série.
Il se passe un an après Toute entrée est définitive et, si Guillermo et Soraya, les personnages principaux du premier, sont toujours là, il se concentre plutôt cette fois sur Angel Zéro et Madame Azul ; soit le justicier et la criminelle les plus célèbres de la colonie.
C’est un roman que j’ai écrit à un moment où j’avais du mal à me motiver pour quoi que ce soit, et qui m’a permis d’aller d’un jour à l’autre sans trop déprimer. Je lui dois donc pas mal, sur le début de l’année 2021.
Cette fois, on va monter dans les étages supérieurs de la ville, et découvrir Auguste Shinto, le maire de celle-ci… Un maire qu’Angel Zéro va se mettre en tête de virer de la mairie, avec le concours plus ou moins volontaire de Madame Azul.
Y a, dans ce roman, certaines des meilleures scènes d’action que j’ai jamais écrites, et ma première vraie scène de sexe. Je ne dirai évidemment pas quels personnages y prennent part, mais je crois l’avoir réussie. Je l’espère, en tout cas.
Je suis sûr, quoi qu’il en soit, que ce roman est cool. Et ça tombe bien, parce que c’était mon mot d’ordre pour tout Colonie Kitej : je voulais faire une histoire cool. C’était l’adjectif maître de tout le projet, et il vous appartientde décider si je l’ai honoré comme je le devais.

Commander Elections et exécutions sur le site de l’éditeur
15€

Et enfin, voilà, Bienvenue sur Kitej, troisième et dernier roman de la série.
Le timing de publication de Colonie Kitej a été un peu chelou et, pour vous, quasiment tout arrive d’un seul coup… Mais pour moi, ces personnages m’ont accompagné en permanence pendant deux ans, et leur dire au revoir, ici, a été un moment particulier. Entre le soulagement de sentir que j’avais réussi ce que je voulais faire, et la tristesse de savoir que j’allais les quitter à jamais. C’est con, hein ? On sait bien que nos histoires, nos héros, n’existent pas vraiment, qu’ils ne sont que des fantasmes, des fantômes, des lettres noires sur un écran blanc. Pourtant, dans le silence des jours, dans le bruit des touches du clavier, il se créé toujours quelque chose, entre eux et nous. On leur fait parfois dire ce qu’on n’oserait jamais prononcer nous-mêmes et, en retour, on leur offre des destins que la réalité leur aurait sûrement refusés.
Ils vont me manquer, tous.
Situé un an après Elections et exécutions, Bienvenue sur Kitej présente une colonie spatiale en cours de mutation, avec un changement d’administration politique et des personnages vieillissants… Mais il est encore l’heure pour eux de se payer un baroud d’honneur : les forces de la Terre sont sur le point de débarquer, avec des intentions qui n’ont clairement rien de pacifiques. Il est temps pour tous mes personnages de faire un choix : Kitej est-elle leur prison, ou leur maison ?

Commander Bienvenue sur Kitej sur le site de l’éditeur
15€

Voilà. Tout est là, désormais, posé à portée de votre lecture si vous le souhaitez.
Les versions électroniques, collectors et l’intégrale arriveront également très prochainement, pour ceux que ça intéresse. Je le signalerai évidemment ici quant ce sera disponible.

En attendant, cette série ne m’appartient désormais plus, et ne demande qu’à devenir vôtre.
Je sais que peu de gens la liront, qu’il s’agit un peu de mon album indé, de mon projet secret. Mais je vous jure que, malgré les blagues débiles de mes personnages et le degré de violence de mes gunfights, je l’ai écrite avec autant de sérieux et de passion que j’étais capable d’en avoir. Colonie Kitej est une lettre d’amour à toutes les oeuvres cyberpunk, geekos, déviantes, à tous les romans, tous les jeux vidéo, tous les mangas et tous les films que j’ai aimés. Une lettre d’amour à ce que j’imaginais en secret quand, il y a vingt ans, j’ai commencé à écrire.
Cette série, elle est pour le lycéen à grosses lunettes que j’étais. Pour ceux que vous étiez. Elle est pour qui la voudra et l’aimera.

Un immense merci, pour finir, à Melchior Ascaride, qui a illustré ces romans et en a édité le contenu. C’est grâce à lui que Colonie Kitej a pu sortir de ma tête.
Un immense merci à lui, oui, et un immense merci à vous. On est ensemble, là-dedans.

Publicité

4 réflexions sur “Les tomes 1.5, 2 et 3 de ma série Colonie Kitej sont sortis !

  1. OmbreBones dit :

    Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi mais tu me touches beaucoup dans la sincérité qui émane de ton article ici. Je crois que c’est parce que je m’y reconnais beaucoup.
    Le timing éditorial est clairement un peu étrange, j’espère en tant cas que ton texte touchera un maximum de gens, geeks ou pas. Total soutien 💪

    • Vincent dit :

      Un immense merci pour le soutien, sincèrement. Que ce soit celui que tu offres à Kitej, ou celui que tu offres à mes livres de manière générale depuis maintenant des années ❤

      • OmbreBones dit :

        C’est normal 🙂 Tu sais que je suis sincère. Si je n’aime pas, je le dis, mais tes écrits me parlent et me touchent (plus particulièrement LDDB comme tu le sais pour plein de raisons) alors j’ai vraiment envie que tu sois un auteur épanoui et que tu continues d’écrire en collaboration avec des éditeurices de qualité car tu le mérites, tout simplement.

  2. […] le savez déjà si vous traînez régulièrement ici, mais depuis un an et demi, j’ai consacré quasiment toute mon écriture à Colonie Kitej, une série de cyberpunk qui s’est récemment achevée chez l’éditeur Les Saisons de […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :