Alt 236

2

4 mai 2018 par Vincent

   En ce moment je suis au bout du rouleau. Ca fait deux ans que je bosse presque non stop sur un projet qui ne devait au départ demander que très peu de travail, et qui s’est au final avéré être le truc le plus chronophage et énergophage (ce mot n’existe probablement pas, mais j’espère que vous le comprenez, sinon ça va me forcer à encore dépenser de l’énergie pour vous l’expliquer autrement) de mon parcours d’écrivain.
Au fond c’est cool, hein, c’est un projet motivant dont j’ai hâte de vous parler, pour de vrai, mais là tout de suite, je suis simplement H.S. et j’ai hâte de voir le bout du tunnel. C’est pour bientôt, normalement.

   Toujours est-il qu’en attendant, j’ai plus trop de force. Plus celle de sortir régulièrement, ou de parler aux gens plus de quelques minutes par jour, ou même de me détendre. J’alterne entre le sommeil, les phases de réflexion, les phases d’organisation et les phases d’écriture.
Par contre, un truc bien, c’est qu’en fond de ces « activités », j’écoute pas mal de podcasts et de chaînes YouTube super cool.

   Celle dont je voulais vous parler aujourd’hui s’appelle Alt 236. Vous avez peut-être déjà vu passer ce nom ici, parce qu’il y a quelques mois j’avais eu l’honneur de participer à une émission de radio en compagnie de Quentin, le tenancier de cette chaîne YouTube. On avait passé un moment super cool et enrichissant, et ça m’avait donné envie de creuser ce qu’il faisait.
Depuis, sans être devenue le nouveau Cyprien (et tant mieux pour elle), Alt 236 a bien grossi, et s’est très joliment développée, jusqu’à pouvoir, aujourd’hui, te proposer plusieurs heures de contenus vraiment kiffants.

   Pour te résumer le truc, Alt 236 parle d’oeuvres d’art et d’artistes, au sens large, et a le bon goût, très Del Torien, de mettre sur un pied d’égalité critique ce qu’on considère comme de la culture classique et ce qu’on considère comme de la culture pop. En gros, il peut te faire une vidéo de quarante minutes sur les films Hellraiser, mais te parler à l’intérieur des peintres surréalistes ou de la Bible.
Parmi les sujets de ses vidéos, il y a des listes de documentaires chelous sur des sujets allant de l’inquiétant au glauque en passant par le terrifiant, une explication de texte des mythologies internes des films Freddy ou du manga Berserk, de la musique atmosphérique, une exploration des thématiques du jeu vidéo Bloodborne, des minis biographies d’artistes contemporains… Fouille sa chaîne, si tu es concerné par ce dont je parle ici, y aura forcément une vidéo d’Alt 236 qui sera faite pour toi.

   Le tout avec une voix calme et agréable, sur un tapis visuel qui est à mille lieu du montage frénétique en vogue sur YouTube. Là on tape sur des vidéos d’une demi-heure que tu écoutes autant que tu regardes, et auxquels tu peux difficilement répondre avec un simple émoji « mort de rire ».

   Quentin me semble être quelqu’un qui prend les oeuvres dont il parle avec le plus grand sérieux, et qui a compris, comme je le disais dans mon article précédent sur la chaîne de télé Nolife, qu’il n’était plus nécessaire de s’excuser d’aimer des trucs bizarres ou pop. Les gens entendront ou n’entendront pas, mais au final, qu’ils aillent se faire foutre. L’important, c’est de prendre nos sujets sérieusement et de croire en leur légitimité. Ensuite seulement on verra qui sera touché par ça, mais déjà, commençons par être notre premier public, et par assumer ce qui est important pour nous.
Et ça, Alt 236 le fait très bien. C’est probablement pour cette raison que ses vidéos m’accompagnent aussi régulièrement, en ce moment. Elles ont sur moi un effet reposant. Elles me confirment que, parfois, ce sont des personnes qui le méritent qui réussissent à faire quelque chose.

   Pour aller voir la chaîne Alt 236, c’est là, et pour la soutenir financièrement, c’est ici. Bises !

Publicités

2 réflexions sur “Alt 236

  1. Lucille dit :

    Une chaîne étrange sur laquelle il est bon de se perdre ; je ne sais jamais dans quel état d’esprit mater ses vidéos, si je dois contempler, être vaguement dérangée ou juste me laisser prendre dans la narration du truc. Une chose est sûre, c’est que c’est captivant ! Et ça fait plaisir de voir que les gens s’y intéressent de plus en plus.

    Bon, et sinon, on en parle de ce gros teasing de début d’article !? C’est quoi ce projet ? (hâte d’en savoir plus)

    • Vincent dit :

      Oui, pareil, au début je trouvais que l’ambiance de la chaîne penchait vachement vers l’inquiétant et le dérangeant, mais au fur et à mesure, j’ai appris à m’y sentir super bien, apaisé. Y a une bienveillance envers les oeuvres d’horreur, et une absence de sarcasmes et de posture, que je trouve super reposantes.
      Et concernant le teasing de début d’article, bientôt ! Tu vas pas trop tarder à recevoir des infos, je pense 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :