Vérité : « Somewhere In Between »

Poster un commentaire

8 juillet 2017 par Vincent

   Gnagnagna, t’avais dit que t’arrêtais les critiques de disques, gnagnagna, ferme ta gueule. Ne traînons pas, s’il vous plaît.
Je t’avais déjà parlé de Vérité il y a maintenant deux ans (deux ans… La vie est une pute), lors de la sortie de son tout premier EP.
Vérité, en vrai (lol) c’est Kelsey Byrne, une New-yorkaise de vingt-sept ans qui fait une pop indé classe et hype, aux gros arrangements électro. Bref, elle fait la musique qui passe partout où se regroupent les occidentaux blancs de bon goût. L’EP était chouette, m’avait servi de bande-son pendant quelques jours très agréables, mais au final, depuis deux ans (deux ans… DEUX ANS…), j’y ai rarement repensé, et j’ai zappé les deux autres qui ont suivi.
Mais comme on est en 2017 et que les réseaux sociaux c’est le sang qui coule dans les artères de notre société (pas sûr de cette métaphore), bah j’ai continué à me tenir au courant de son actualité, presque malgré moi, simplement du fait d’un clic mou sur quelque bouton « aimer » il y a deux ans (deux ans… La putain de sa mère…). D’où le fait que j’ai quand même su que Vérité sortait son premier vrai album ces jours-ci. Et comme pour le moment 2017 s’est faite plutôt pauvre, musicalement, bah j’ai été écouter le disque, qui s’appelle donc Somewhere In Between, et qui se trouve être extrêmement cool, en fait.

   Pourtant, la recette a très peu changé : voix sensuelle et froide à la fois qui sait monter dans les octaves comme rapper, électro-pop gentiment dark, format radio. Le trio gagnant pour faire des billets. Mais ce coup-ci, le style de Vérité me semble bien plus personnel et affirmé. J’ai plus du tout l’impression d’écouter un mash-up de tout ce qui marche en ce moment. Sur les treize titres du disque, Kelsey Byrne développe réellement son trip à elle, entre dépression glamour et crise existentielle dansante.
Le premier album de Vérité n’est pas une tuerie, mais c’est un très bon disque, qui parvient à donner envie de danser sans donner l’envie de sourire. Y a rien à jeter dessus, c’est la rafale de tubes sans interruption, et le titre Nothing est même qualifiable d’ENORME tube. Faut au moins que t’écoutes celui-ci et que tu le mettes sur la prochaine mixtape que t’enverras à la personne que t’aimes.

   Mais même, vas-y, écoute tout l’album. Il est chouette. Vérité a évolué dans le bon sens, et quand t’écoutes son disque t’as direct l’impression d’être un peu plus beau, un peu mieux habillé, et un peu plus dans un clip léché que tu ne l’es en réalité. C’est un feeling bizarre, mais pas foncièrement désagréable.
Je dis souvent, à propos des disques que j’aime, des trucs comme « dans un monde idéal, c’est ça qui passerait en boucle à la radio ». Mais en vrai, je sais bien que ça n’a aucune chance d’arriver, parce que les disques en question sont généralement écrits par des groupes au son crado, qui parlent de trucs chelous en criant sur des guitares désaccordées. Là, par contre, avec Vérité, bah ça me semble possible. Si elle trouve un moyen de s’ouvrir les portes du marché grand public, j’ai l’impression qu’elle pourrait y être très bien reçue. Et le monde ne s’en porterait pas plus mal. Peut-être même qu’il s’en porterait mieux.

   En attendant ce jour plausible même si encore peu probable, Vérité a sorti son album en indé complet, tape du 50 000 vues max sur Youtube, et se démerde toute seule pour exister. Si tu veux l’aider à devenir la méga star qu’elle mérite d’être, tu vas sur son site, et t’écoute son album. Ton été a besoin de la pénombre de Vérité.
Merde, y a beaucoup de formules à la con dans cet article, non ?

    P.S. : hé par contre, on est d’accord, ce clip ressemble quand même vachement à une version plus classe du Megadose de Vald, non ?!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :