Talisman of the Day #05 : le stylo-balle Max Payne

Poster un commentaire

10 août 2016 par Vincent

20160810_113952

   L’un de mes amis est journaliste, spécialisé dans le jeu vidéo. Autant vous dire tout de suite que les rumeurs sont vraies : ce milieu est l’un des moins éthiques qu’on puisse imaginer. Le mec est invité tous les deux jours à des voyages de presse à Rome pour qu’on lui montre trois dessins d’un jeu pas fini, ou à San Diego pour qu’on lui parle vaguement d’un autre jeu qui n’a pas encore de titre, et une pluie de goodies débiles lui tombe dessus en quasi-permanence. Je ne m’en plains pas, hein, ça me permet d’avoir la moitié de mes jeux gratuitement, mais disons que ça fait relativiser les notes de jeuxvideo.com, de connaître les coulisses du délire.

   En vrai, le pote en question est un très bon pote. Le genre de très bon pote qui a la mission, au cas où je mourrais, de foncer chez moi pour effacer mon historique internet et le dossier « fichier installation Windows » de mon disque dur, qui contient évidemment tout sauf des fichiers d’installation de Windows. C’est le genre de mission sacrée qu’on ne peut confier qu’aux meilleurs des hommes.
Et, comme tout très bon pote qui se respecte, cet enfoiré prend généralement un malin plaisir à me casser les couilles. Par exemple, vous voyez, pour la sortie du jeu Max Payne 3, il s’était fait offrir, parmi probablement mille autres goodies et liasses de billets, un stylo qui avait la forme d’une balle de fusil. J’avais vu ce truc chez lui, et j’avais trouvé ça cool. Je lui avais donc demandé, fort poliment, s’il comptait le garder, ou s’il ne préférait pas plutôt l’offrir à son bon compère et faire ainsi un heureux. Erreur grotesque de ma part. A partir du moment où j’avais montré mon intérêt pour cet objet, il était immédiatement devenu hors de question pour mon pote de me l’offrir. Par contre, pour me filer des t-shirts moches à l’effigie de Dragon Age ou des pin’s Battleborn, ça, ouais, y avait toujours du monde. Mais le stylo-balle Max Payne, non, visiblement, c’était devenu un objet très important pour mon pote, et blablabla, impossible de me le donner. Bâtard.

   Mais en début d’année, c’était mon anniversaire. Et pour des raisons extérieures à cette histoire, c’était un anniversaire un peu triste pour moi. J’avais quand même invité quelques potes dans un bar, histoire de faire baisser d’un cran ou deux la déprime. Et c’est à cette occasion qu’il m’a finalement offert le stylo-balle. Probablement par pitié, certes, mais quand même. C’était un geste sympa de sa part. Ca m’a un peu touché, même.
Enfin.
Plus ou moins.
Parce qu’en fait le stylo n’avait plus d’encre, sa mine était cassée, et en plus j’avais pas bien vu à quel point « Max Payne 3 » était gravé en gros dans le métal, rendant l’objet bien moins classe que dans mon souvenir.
Bah. Merci quand même, fils de pute.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :