Departures : « Death Touches Us, From The Moment We Begin To Love »

Poster un commentaire

31 juillet 2016 par Vincent

Departures Death Touches Us   J’annonce : prenons d’ors et déjà acte du fait qu’il est hors de question que j’écrive ne serait-ce qu’une fois de plus le titre de cet album en entier, et il sera donc abrévié en Death Touches Us à partir de maintenant, et jusqu’à nouvel ordre. Merci.

   Departures est un groupe d’emo écossais particulièrement triste, et Death Touches Us, leur troisième album, vient juste de sortir chez Holy Roar Records.
Bon dieu… Je crois que je n’avais jamais écrit un paragraphe aussi creux que celui-ci. Je sens ma créativité s’évader par mes oreilles…
Pourtant, Departures et leur musique mériteraient un peu mieux que ça. Death Touches Us est en effet un album assez excellent, dont la mandale émotionnelle t’arrive en pleine face dès la toute première écoute. Ca renvoie aux heures glorieuses du genre, avec ces arpèges ultra-mélodiques qui sous-tendent un chant constamment hurlé, à bout, et des martellements rythmiques assommants.
La prod est résolument moderne, et le résultat m’évoque un peu un Touché Amoré qui aurait levé le pied sur la vitesse et aurait décidé de prendre le temps d’installer des ambiances. Ca tue.
Comme d’hab, ça pue la sincérité nue, ça renvoie à ces heures vides où on se demande si, vraiment, on a envie de continuer à vivre, et ça nous permet, par la rage au ventre et la violence à l’oreille, de tenir un jour de plus.

   Bref, c’est de l’excellent emo, quoi.
Raison pour laquelle j’aurais pu écrire ce que je viens d’écrire sur n’importe quel autre disque du genre. Dès la pochette 100% pleurniche et le titre à rallonge, l’initié sait où il met les pieds…
Je veux dire, on peut dire ça pour à peu près tous les styles musicaux, j’imagine, mais rien ne ressemble plus à un disque d’emo qu’un autre disque d’emo, quoi. La recette, quoi qu’excellente, est très souvent exactement la même, les seuls groupes arrivant à faire la différence étant ceux, trop rares, qui ramènent une épice secrète dans le mélange… Et je déteste faire des métaphores culinaires, je trouve ça super cheap.
Et pourtant, bah voilà, le nouveau Departures, je le trouve génial et je n’écoute que lui depuis ce matin. Il me redonne un peu de force et d’espoir. Il m’aide à me sentir moins seul. Comme l’ont fait, exactement de la même façon, mille autres disques du genre avant lui.

   C’est bizarre, cette tendance qu’on a un peu tous, à toujours revenir vers les mêmes trucs, à être incapables de se lasser de certaines choses. Des groupes innovants, inventifs, expérimentaux, ça existe, et Departures, malgré toute la sympathie fraternelle que je ressens à leur encontre, n’en est pas un. Et pourtant, c’est lui que j’ai envie d’écouter, lui que j’aurai encore envie d’écouter de temps en temps dans un mois, dans deux, dans trois, je le sens.
Bizarre.
J’imagine simplement que quand on a trouvé son plat favori, ok c’est cool de continuer à traîner dans des restaurants expérimentaux, mais en vrai, le dimanche midi, quand il pleut, qu’on est toujours en pyjama à treize heures et que nos pensées sont en berne, ce qu’on a réellement envie de manger, c’est le bon vieux plat de spaghetti bolognaise qui nous remonte le moral mieux que ne le fera jamais le meilleur des chefs étoilés, et PUTAIN DE SA MERE FAUT QUE J’ARRETE LES METAPHORES DE BOUFFE.

   En bref, Departures n’invente rien, mais Death Touches Us est un joli nouvel album, que quiconque aimant l’emo ne pourra qu’apprécier. Pour l’écouter en streaming ou l’acheter dans l’une des environ huit mille versions différentes qui existent, un seul lien, l’éternelle page Bandcamp.
A plus !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :