Tegan And Sara : « Love You To Death »

Poster un commentaire

10 juin 2016 par Vincent

tegan-and-sara-new-album   Avant de rédiger cette critique, j’ai fait quelque chose que je ne fais quasiment jamais : j’ai relu un ancien truc que j’ai écrit. A savoir la critique que j’avais pondue, ici même, sur le précédent album des jumelles.
Je ne relis réellement presque jamais ce que j’écris sur ce blog. J’ai trop peur de me trouver agaçant et inepte. Mais là, ça s’imposait, parce que j’avais le souvenir d’avoir défoncé Heartthrob, le suscité précédent album, alors qu’en réalité, depuis trois ans qu’il est sorti, il n’a jamais quitté mes playlists hebdomadaires. Et comme j’ai bien envie de défoncer également ce nouveau Love You To Death, qui vient à peine de sortir, fallait que je vérifie. Parce qu’après tout, si ça se trouve, peut-être qu’en fait les albums de Tegan And Sara me font ça à chaque fois, et que j’ai besoin d’un peu de temps avant de les aimer à leur juste valeur ?

   Ceci dit, en relisant ma chronique d’Heartthrob, j’ai découvert qu’en vérité, non, je ne l’avais pas TANT défoncé que ça, et qu’au moins, je lui avais immédiatement reconnu la qualité indéniable de l’innovation. Cet album avait marqué un vrai changement dans la carrière des soeurs Quin, désormais entièrement tournée vers une musique dansante et synthétique qui ne doit plus grand-chose au rock indé. Et avec le recul, il l’avait même fait avec une certaine maestria.

   Mais par contre, putain, Love You To Death, y a pas ça… Je veux dire, là, après une semaine ou deux d’écoutes répétées, tout ce qui me vient à l’esprit comme bilan, c’est que les dix titres de ce nouvel album ont l’air d’être des chutes de studio d’Heartthrob, quoi… Il vous a vraiment fallu trois ans pour pondre ça, les filles ?!
Soyons clairs : ce n’est pas un album honteux ou gênant, hein. C’est exactement la dance moderne et mélancolique à laquelle elles sont désormais abonnées, mais ici, il n’y a aucun panache, aucune prise de risque, aucun tube indéniable, rien. N’importe quelle chanson de cet album aurait pu être sur le précédent, personne n’aurait rien dit. Et personne n’en aurait fait sa chanson favorite du disque, non plus.

   Je ne sais même pas quoi dire de plus, en fait. Cet album, c’est juste une compilation de titres typiques des Tegan and Sara d’aujourd’hui, certes, mais surtout, de titres tièdes et sans saveur.
Tout juste peut-on vaguement saluer le fait que l’album dans son intégralité parle d’amour, et le fait selon le prisme de chanteuses homosexuelles, qui plaquent donc les représentations classiques des chansons d’amour sur des couples uniquement féminins. Au niveau politico-social c’est cool, 2016, mariage pour tous, tout ça tout ça, mais merde, j’aurais adoré que ce soit servi par des bonnes chansons, quoi. J’aurais davantage eu à coeur de développer cet aspect de l’album. Là, en l’état, j’ai la flemme. Musicalement, le contenu de Love You To Death est bien trop faible pour être sauvé par des aspects extra-musicaux.

   Bref, énorme déception. Je n’en attendais pas beaucoup, hein, les premiers singles n’avaient pas été très encourageants, et puis, je veux dire, Tegan And Sara font désormais partie du paysage, je sais que ce n’est plus d’elles que je suis en droit d’attendre des révolutions musicales, mais là, putain, sérieux… Rien. Rien du tout, nulle part. Rien à en dire, rien à en retenir, rien à en écouter.
Et ce coup-ci, je suis presque sûr que mon avis ne sera pas différent dans un mois ou deux. Parce que dans un mois ou deux, ça fera un mois ou deux que je n’aurai plus écouté ce disque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :