Boris : « New Album »

Poster un commentaire

6 juillet 2014 par Vincent

New_Album_(Boris)   Laissez-moi vous raconter la belle histoire de mon achat de ce disque. C’est un conte des temps modernes, une fable pleine de sens cachés et de paraboles.
Tout a commencé en Grèce, dans l’échoppe même où j’ai également acheté l’album de Bandage dont je te parlais il y a peu. Un petit commerce de proximité, spécialisé dans la musique amplifiée. Un petit commerce situé dans un quartier tranquille de la capitale d’un pays victime de la crise financière. Un lieu plein de chaleur humaine et de bienveillance dont le tenancier a passé bien dix minutes à me faire faire le tour du propriétaire, étant donné que j’étais le seul client dans la place. De fait, tu le comprendras aisément, je me suis senti dans l’obligation de lui acheter quelque chose, même si en réalité j’étais entré dans son domaine uniquement mû par la curiosité du badaud qui marche sans but, et que je n’avais pas vraiment le projet de ramener des disques avec moi d’Athènes. Mais il était gentil, il était content de parler, alors j’ai su qu’il fallait que je fasse quelque chose, que j’apporte ma pierre à l’édifice de la reconstruction économique de son pays. Aussi ai-je pris pour me donner une contenance un disque presque au hasard dans le bac des occasions, ne me fiant qu’à une pochette que je trouve absolument magnifique et à un nom de groupe dont je savais que je l’avais déjà entendu à plusieurs reprises, dans des contextes plutôt positifs : Boris.
Bon, deux minutes plus tard je me suis aussi retrouvé à acheter le susmentionné album de Bandage, alors en fait j’aurais pu me dispenser de l’achat de celui de Boris, mais bon, j’allais pas faire ma crevure et reposer le disque, quoi.
Ouais, en gros, je me suis bien auto-bolossé, dans cette boutique. Mais avec le sourire.

   Boris, donc. Groupe japonais dont j’entends parler depuis des années, principalement dans les milieux « punks alternatifs » (je ne sais moi-même pas ce que j’entends par cette expression, demande pas). Un groupe dont je n’ai pas le souvenir que quelqu’un m’en ait un jour dit du mal. Le trio a cette aura du « groupe de bon goût », de la formation un peu hipsterisante qu’il est de bon ton de posséder dans sa discothèque. J’imagine donc que mon achat fait de moi une personne un peu plus classe qu’il y a un mois.
Pour une raison que je ne pourrais pas expliquer, j’avais en tête que le groupe donnait dans le drone façon Sunn O))), tu sais, genre des disques de deux heures avec juste trois morceaux dessus qui consistent principalement en une ligne de basse très lente qui fait BLLLLROOOOOOO pendant de très longues minutes. La musique expérimentale pour les punks de squat, tu vois.
Et peut-être bien que les Japonais ont déjà versé là-dedans au cours de leur carrière, je ne sais pas. Faut dire que ladite carrière, elle se compose quand même déjà de dix-neuf albums, hein… Celui que j’ai acheté, réellement appelé « New Album », date de 2011. Depuis ils en ont déjà sortis quatre autres…

   Et, donc, sur « New Album », du drone, bah y en a pas du tout. Ce dont il s’agit ici, c’est de pop-rock assez speed et mélodique, qui baigne parfois dans une ambiance psyché 70’s mais avec un son et des arrangements d’aujourd’hui. Ca fait souvent taper du pied et ça passe bien à n’importe quel moment de la journée.
Mais franchement, bah… Je ne pense rien de ce disque. Rien du tout. Il est sympa et semble assez ambitieux dans sa construction. Et pourtant je n’ai jamais envie de le réécouter. Mille autres disques me donnent davantage envie que celui-ci. Que je trouve quand même cool, hein. Mais juste pas assez. Un album tiède, quoi. Ou peut-être que c’est juste mon état d’esprit actuel qui ne me permet pas d’apprécier ce disque à sa juste valeur. C’est possible aussi. Si ça se trouve je le réécouterai dans six mois et je me prendrai une baffe.

   Après, vu la discographie et la réputation du groupe, y a moyen que cet album soit sorti entre un disque de grind et un autre avec des violons électriques, ça semble être le genre de groupe à faire ça. Mais en vrai, « New Album » ne me donne aucune envie de plonger plus avant dans la carrière des Japonais. Je passe donc mon tour. Mais peut-être que toi t’y trouveras ton compte ?

   Pour que tu règles la question par toi-même, je te laisse avec le site officiel du groupe et une espèce de trailer qu’ils avaient mis sur Youtube pour la sortie de « New Album ». Qui a quand même, faut le répéter, une putain de pochette. On dirait du Giger qui aurait appris à sourire et à utiliser d’autres couleurs que le gris. A elle seule elle m’empêche de totalement regretter mon achat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :