No Devotion : le nouveau groupe de Geoff Rickly et des ex-Lostprophets

Poster un commentaire

1 juillet 2014 par Vincent

   Je n’en ai jamais fait secret : je voue une admiration sans bornes à Geoff Rickly, le chanteur de feu Thursday.
D’ailleurs, en ce moment je traverse une période bizarre, musicalement, où je peine à m’intéresser à ce que j’écoute. Une espèce de lassitude généralisée, qui fait que je suis beaucoup moins curieux que d’habitude et que je ne me rabats finalement que sur un nombre extrêmement réduit de disques lorsqu’il s’agit d’écouter des chansons en boucle : les albums d’HORSE the band, de Junior Battles, ceux de Tegan And Sara… Et surtout ceux de Thursday, encore et toujours. Bien possible que « A City By The Light Divided », « No Devolucion » et « War All The Time » fassent partie du top 10 des disques que j’ai le plus fait tourner dans ma vie.
Enfin bref, ouais, j‘aime Thursday et j’aime Geoff Rickly. Aussi, ai-je été réellement heureux lorsque, il y a une grosse semaine, ce dernier a annoncé la création de son propre label, Collect Records. Pour accompagner ladite annonce, un premier line up de quelques groupes inconnus a été lancé, et puis plus rien, fallait attendre. Pas de souci, c’était déjà cool (et puis en plus, y a le nouveau disque de United Nations qui arrive, donc ça va, j’ai de quoi patienter pour avoir ma dose de Geoff Rickly).

   Et puis, hier soir, grosse annonce, avec le nom du nouveau groupe ajouté à l’écurie Collect Records : No Devotion. Un nom qui ressemble à s’y méprendre au titre du dernier album de Thursday, et pour cause : il s’agit du nouveau groupe de Geoff Rickly.
Et là où ça devient pas mal taré, c’est quand on s’intéresse aux mecs qui vont l’accompagner : les anciens membres de Lostprophets.
Mais siiii, Lostprophets, le groupe de neo-metal gallois… Mais siiii ! Le groupe dont le chanteur a écopé, l’hiver dernier, de trente ans de prison pour avoir violé des bébés ! Voilà ! Vous remettez ? Vous avez dû en entendre parler aux infos, non ?
Au cas où votre réponse à ma question soit « non », je me dois de préciser que je ne versais pas dans la figure de style chelou, hein : Ian Watkins, l’ancien chanteur de Lostprophets, a réellement violé des bébés. Bonne ambiance.

   Donc oui, voilà. No Devotion. Cinq musiciens sûrement marqués à vie par le sceau de dégueulasserie que leur ancien chanteur a associé à leur nom, et Geoff Rickly, peut-être mon vocaliste favori du monde entier pour toujours de l’éternité. Difficile de ne pas être un peu ambivalent concernant ce groupe. Mais difficile aussi, pour moi, de ne pas être salement excité.
Dans la foulée de l’annonce, ils ont lâché un premier titre, qui ne ressemble ni à du Thursday ni à du Lostprophets. Dark wave, synth pop aux relents 80’s, emo radiophonique… Appelle ça comme tu voudras, du moment que t’avoues que ça tabasse. Ca s’appelle « Stay », tu peux commander le single vinyle sur le site de Collect Records, et écouter la tuerie juste au-dessous.
Jusqu’à ce que je reçoive mon exemplaire du prochain United Nations, je compte écouter ce titre en boucle, et faire des efforts pour rester calme en attendant la suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :