Au cas où : c’est un abri à vélos

2

8 mars 2014 par Vincent

   Il y a quelques semaines je me suis acheté un agenda. Je crois bien que c’est quelque chose que je n’avais plus possédé depuis genre ma première année de fac. J’aurais pu en avoir besoin lors des suivantes également, d’accord, mais j’étais alors trop occupé à sécher les cours et à ne pas faire les travaux demandés.

   Dans cet agenda, je note chaque jour les trucs que j’ai à faire. Genre, « travail ». Ou « payer loyer ». Ou même, parfois, « courses ». Bref, des trucs assez trépidants que, clairement, je ne pourrais pas mémoriser sans l’aide d’un support écrit.
Ouais. Je n’ai aucune idée de pourquoi je me suis acheté cet agenda.
Mais le truc cool, c’est qu’en bas de chaque page, il y a un espace blanc. J’imagine que c’est que pour que les gens occupés auxquels cet agenda est normalement destiné puissent y noter des remarques professionnelles ou je ne sais quoi.
Sauf que moi, des remarques professionnelles, je n’en ai pas vraiment. Donc à la place, ce que je fais, c’est que chaque jour je dessine un truc dans cet espace vide.

   Je n’ai jamais su dessiner. J’ai toujours trouvé ça super dur et complètement hors du champ de mes compétences plausibles. C’est un peu comme la guitare : au lycée j’en ai eu une comme cadeau de Noël, et honnêtement, avant de l’avoir entre les mains, j’étais super excité, je me voyais déjà devenir le leader des futurs KoRn ou des prochains Deftones. Et puis lorsque finalement j’ai pu la toucher, et faire sonner une corde pour la première fois entre mes doigts, j’ai compris, immédiatement : ça n’allait pas le faire. Ce n’était pas pour moi.
Oh, sûrement qu’en m’entraînant j’aurais été capable de jouer deux trois trucs, oui, c’est probable, mais… Je ne sais pas. Dès que le contact s’est fait, j’ai eu le sentiment définitif que devenir une légende du rock ne serait jamais dans mes possibilités.
Et donc, ouais, ça a toujours été un peu pareil avec le dessin. A chaque fois que j’ai essayé de dessiner un truc, peu importe la qualité de l’image que j’avais en tête, ça a toujours fini par ressembler à un gribouillage d’élève de maternelle.

   Hé bien, depuis que j’ai cet agenda et que je dessine chaque jour dedans… Bah c’est globalement toujours pareil.
Mais quand même. De temps en temps, j’arrive à sortir quelque chose qui ressemble à ce que c’est censé être.
Malheureusement, pour une raison qui m’échappe, ce genre d’incident heureux n’arrive que lorsque je dessine un truc complètement inintéressant.

   Genre, pour le moment, le meilleur dessin que j’ai réussi à poser dans cet agenda, c’est celui-ci :

Abri à vélos

   Bilan temporaire pour mon orientation professionnelle :
Astronaute
Pilote de chasse
Elu chasseur de démons
Agent secret
Guitar hero
Dessinateur

Publicités

2 réflexions sur “Au cas où : c’est un abri à vélos

  1. Josh dit :

    J’aime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :