Deep Elm FTW

Poster un commentaire

18 février 2014 par Vincent

deepelmrecords   Si tu traînes ici, il y a fortement moyen que tu connaisses déjà le label hawaïen Deep Elm. Fomenteur des compiles « Emo Diaries » et pourvoyeur de groupes tel que Desert City Soundtrack, Appleseed Cast ou Latterman, ça fait maintenant presque vingt ans que ce label fait partie des quelques rares à faire avancer la cause de l’emo qui pleurniche, genre Ô combien cher à mon coeur endolori par la vie.
Et ce label, qui bénéficiait déjà d’une grosse cote de popularité chez moi, vient encore de franchir une étape dans la badasserie en se décidant, ce matin, à offrir l’intégralité de son catalogue en téléchargement gratuit.

   Yep. Comme ça, sans raison, juste parce que fuck off. C’est génial, et c’est exactement, selon moi, ce qu’un label indépendant a de mieux à faire pour rire au nez de la fameuse « crise du disque ».
Certains rappeurs et même quelques artistes de variété se sont fait une spécialité de passer dans des émissions télés pour dire que les radios et les médias les boycottaient et que ce n’était pas normal. J’ai toujours eu le plus grand mépris pour ce discours. Un mépris doublé d’une incompréhension tirant son origine du fait que la musique que j’écoute, elle, n’est pas boycottée dans les médias : son existence y est tout simplement ignorée, complètement. Je veux dire, l’emo, le pop-punk ou le hardcore ne sont pas juste « sous le radar », pour reprendre une expression américaine qui n’a pas d’équivalent français : ces genres sont HORS du radar, à genre huit mille kilomètres, facile. Personne, dans les médias traditionnels, n’a la moindre idée de leur existence. Les groupes concernés n’ont jamais droit à aucune tribune en dehors du cercle des initiés, ne font pas de publicité, et même des groupes « énormes » comme Thursday ou Converge sont obligés d’avoir des tafs à mi-temps à côté pour payer le loyer.
La musique que j’écoute n’a pas d’argent, ni à investir ni à gagner. Elle ne bénéficie d’aucune subvention, d’aucun soutien autre que celui de « la scène », et sortir un disque, pour un label, en vérité, ça veut dire ça : deux ou trois personnes qui réunissent leurs économies et font des heures sups à leurs tafs de merde pour le simple plaisir de sortir une version physique du nouvel album de leur groupe favori.

   Dans ce contexte, quelle serait la réponse logique au fait que les gens achètent de moins en moins de disques mais en écoutent de plus en plus ? Bah s’en réjouir, peut-être, non ? De toute façon, les thunes, elles n’ont jamais été pour ce type de labels et de groupes. Alors quelle différence, au final ? Les fans seront toujours là, aux concerts et derrière leurs blogs ou leurs zines.

   Donc ouais, total soutien à Deep Elm, et chauffage de bande passante pour télécharger leur catalogue. Catalogue qui représente quand même quelque chose comme 200 disques, hein, parmi lesquels des grosses tueries. Et puis, comme c’est en mode « pay what you want », si au bout de dix téléchargements t’es d’humeur « gratitude & culpabilité », rien ne t’empêche de lâcher quelques dollars au passage. Ca te fera autant plaisir qu’à eux, je crois.

   Allez, fais tourner l’info, et fais-toi plaiz’. Ca se passe ici, et je te conseille de commencer par les albums de Latterman, le « Perfect Addiction » de Desert City Soundtrack et le post-rock de Goonies Never Say Die. Pour la suite, explore, essaie, profite, et passe le mot.
Oui, j’ai failli finir avec le jeu de mots « passe l’emo ». Je viens même de le faire, en fait. Désolé. Pour m’excuser, je te laisse plutôt avec le mot posté tout à l’heure par le boss du label. C’est bien plus intéressant que ce que je viens d’écrire.

Mega Announcement:

Deep Elm Records is pleased to announce that we are now offering downloads of every album in our catalog (200+) on a Name Your Price (no minimum) basis.

Fan support of our artists is a key element in the creation of music that inspires, excites and consoles. It’s all about bands and fans coming together as one and experiencing music’s awesome ability to move the soul. So if you have the means, please show your love by Naming Your Price for a download. If you sincerely do not have any means, in exchange for each download we politely request that you post, share, tag and tweet to tell your friends about the album. Our bands and label depend on your word of mouth. Even if it’s a small act of kindness you perform for a complete stranger (the world could really use more selfless acts of kindness), do something…pay it forward. Be pono.

I once had a dream to inspire people with music. Since I’m not a musician myself, I thought I could achieve this by starting a record label. Armed with zero knowledge of the music business, I decided to follow my dream. That was 19 years ago. Last month, Deep Elm released our 200th album…the incredible « Save Your Heart » by Lights & Motion. We’ve gone from consigning vinyl 45s via bicycle / backpack to mom and pop record shops in NYC to providing music for Hollywood films…even The Oscars. Mind = blown. We have made our share of mistakes, but when we fell down we got back up. That’s the more important part. We fought for fairness in an industry swimming with sharks. We fought for what we believed in. We found a way to make it work. And when there was no way, we invented one.

I know so many people (including many of you reading this message) that have such incredible talents, ideas and visions for a better tomorrow. I encourage you to keep fighting the good fight. With sincere intention, purity of heart, hard work and sacrifice, you can achieve anything. Everything is possible. Dreams do come true. Love what you do.

You may be surprised to learn that Deep Elm’s current artist roster has been built solely by bands submitting their music to the label. And we don’t require multi-album agreements. Our bands call Deep Elm home because they want to, not because they have to. We release albums that move our hearts and for no other reason at all. We continue to build a better label – one that operates for glory, not gold. Fairness to the artist and undying integrity in all that we do have been guiding principles at Deep Elm since day one.

Deep Elm is part of a threatened breed of true independents that exist for the love of music. Most so-called « indie » labels are, in fact, funded and / or distributed by major record labels and their affiliates. Not Deep Elm. On a completely self-sufficient basis and without any outside support, Deep Elm competes in an industry dominated by corporate giants. We are proud to be 100% independent. It has always been Deep Elm’s intention to get the music of our family of artists into the hands (and ears) of as many people as possible. This announcement is a big step towards that goal. So if you like what you hear, spread the word. And we’ll make sure these bands are there when you need them.

We’re not just making music together, we’re making history.

Love and Aloha,

John @ Deep Elm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :