Jenny Besetzt : « Only »

Poster un commentaire

7 juin 2013 par Vincent

Jenny Besetzt   Tu te rappelle de ma critique de l’album de Nieces And Nephews ? Non, arrête de mentir, je suis sûr que t’as tout oublié. Tu te souviens jamais de rien, de toute façon. Je me demande bien pourquoi je continue à tenir ce blog, tiens… Si, en fait, je sais pourquoi. Juste parce que de mon côté, c’est vraiment quelque chose que je kiffe, de tomber sur des blogs chiadés et personnels lors d’une errance nocturne aux portes de l’ennui absolu. Et je me dis que, probablement, quelque part dans le monde, y a d’autres gens qui aiment ça aussi, et que peut-être un soir ils tomberont sur le mien, et passeront un moment divertissant à remonter mon historique ? Si on est en 2014, ou demain, ou après la fin du monde, et que tu es cette personne, bienvenue à toi.
Le dernier blog en date que j’ai aimé, je l’ai découvert hier, même si visiblement il a déjà un bon petit following sur internet. J’étais au taf, je me faisais super chier, et je suis tombé dessus au hasard de clics téméraires et interlopes. Il s’appelle Le blog horreur, mais comme c’est vraiment un titre tout pourri, on va plutôt dire qu’il s’appelle We should split up., qui est son sous-titre. C’est le blog d’une meuf qui parle très très bien de films d’horreur, et si ça t’intéresse, je l’ai ajouté dans ma liste de liens. Regarde, c’est dans la colonne à droite, t’as vu ? Génial, internet !

   Mais merde, au fait, c’est pas du tout de ça dont je voulais parler au début !
Oui, donc, Nieces And Nephews. Un des albums que j’ai le plus aimés ces derniers mois. Dommage qu’il soit sorti l’année dernière, ça le met hors-compétition pour le futur top 2013 que je ne ferai probablement pas.
Si tu veux te rafraîchir la mémoire, je te remets le lien, ce sera jamais que la troisième fois depuis le début de cette critique. Et aussi, je te file un rapide rappel des faits : Caroline du Nord, projet solo, huit titres, ambiance électronique et électrique, sourires amers et froid hivernal, larmes aux yeux, sublime, génial.
   Suite à ce que j’en avais dit, Justin, le mec derrière Nieces And Nephews, m’a contacté via un mail super cool pour me dire que ma critique l’avait touché et pour m’envoyer les paroles des chansons de Nieces And Nephews, sans que j’aie rien demandé ou quoi.
   Ce genre de moments aussi, ça fait partie des raisons pour lesquelles je tiens ce blog.
Ah, et puis, dans son mail, Justin m’a également parlé d’un groupe dans lequel il joue du clavier. Un groupe qui s’appelle Jenny Besetzt, et qui a sorti en fin d’année dernière un album qui s’appelle « Only ». Et c’est de ce disque dont on va parler ce soir.

   Cette intro est genre plus longue que l’intégralité de ma précédente critique. Je ne sais que dire.

   Donc, déjà, normalement t’as compris, mais je remets les choses au clair : Jenny Besetzt c’est le nom d’un groupe, hein, pas d’une chanteuse. Genre, comme Amanda Woodward, quoi. Ok, c’est bon, pas de problèmes cognitifs ? Bien, on continue !
Les mecs viennent donc de Caroline du Nord, et livrent avec ce premier album une espèce de cube musical en cristal gris, composé de dix strates translucides pour autant de morceaux. Des strates aux reflets hypnotiques, que tu peux contempler si longtemps et si profondément qu’il est possible que tu t’y perdes. Des strates aux arrêtes effilées, pourtant, sur lesquelles tu risques de te couper.
Rock qui souffle du givre, cordes de guitares qui vibrent en faisant de la vapeur, neige qui vole des cymbales de la batterie à chaque coup. Cet album est un sacré morceau, un monument sonore difficile à aborder.

   Pour être plus précis, musicalement, c’est un peu la collision frontale entre My Bloody Valentine et Joy Division. Un chanteur à la voix débordante de classe britannique, des mélodies qui te labourent l’âme de leur beauté, un son plein d’échos qui évoquent les années 80 dans ce qu’elles ont eu de musicalement beau (si si, y a des trucs, juré).
Les morceaux sont complexes, et peuvent donner le tournis si t’essaies d’analyser ce que font les différents instruments. Ils sont généralement longs, sans être jamais chiants ou jazzy-mon-cul. Ca s’en tient à chaque fois à sa ligne principale, sur laquelle se tissent des arrangements et des mélodies supplémentaires vraiment tarées. Et pourtant, malgré les millions d’effets et les sonorités lointaines et étranges, ça donne jamais l’impression de se branler, ça avance en permanence, plutôt fort et vite, même. Ca chante, ça tape, ça joue.
En fait, cet album est tellement subtil et prodigieux, musicalement, qu’il me semble important, lorsqu’on le lance, de totalement lâcher prise, et de simplement se faire porter par le son en l’écoutant d’une traite. On se retrouve alors dans un voyage rock assez magnifique, qui fait voir une mer glacée depuis le hublot d’un avion. Qui permet de contempler l’apocalypse à l’abri d’un cocon construit avec du son. « Only » parvient à être en même temps chaleureux et hivernal.

   Tout à fait différent de Nieces And Nephews, puisqu’ici il s’agit sans conteste de rock, on retrouve pourtant des ambiances similaires, cette même tension permanente entre émotions à vif et pudeur musicale. Méga-classe.
Tellement, d’ailleurs, que si je connaissais un peu mieux le shoegaze, je me risquerais à dire qu’ « Only » est un GRAND disque du genre. Mais comme j’y connais rien, tu te feras toi-même ton avis sur la question.

   Et pour ça, bah tu connais le chemin : tu vas sur leur page Bandcamp, t’écoutes le disque, et si tu aimes, tu l’achètes parce qu’il coûte pas bien cher et qu’il est génial. Fin.

   Ah non, pas fin, pardon !
Aussi, fallait que je te dise, Jenny Besetzt (d’où ils ont tiré ce nom, bordel ? Et d’où ils ont tiré cette pochette, aussi ?!) vient tout juste de sortir un petit split deux titres avec leurs potes de Lilac Shadows ! Et ça, tu peux le télécharger gratuitement sur un autre Bandcamp, à savoir celui de l’excellent label DiggUp Tapes. Voilà.
Cette fois, fin.

Split

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :