Belle Histoire : « Dreamers »

1

15 mars 2013 par Vincent

777   Récemment un pote m’a fait remarquer l’évidence : que ces temps-ci, ce blog parlait bien plus de pop indé pour jeunes fils de pute / hipsters que de pop-punk. Je ne peux qu’acquiescer, avec une certaine gêne.
J’ai un problème avec la pop indé. Un problème assez superficiel, en fait, très lié à des névroses à la con. En gros, quand j’en écoute, j’ai l’impression de me faire acheter, de tomber dans le piège tendu à mon encontre par les maisons de disques dominantes. Je veux dire, ce qu’on qualifie de « pop indé », au départ, ça se présente comme un truc intimiste et sincère, de la musique pour les âmes solitaires et brisées, tout ça, et on croit que c’est un murmure confessionnel qui nous est directement destiné. C’est cool. Sauf que rapidement, après ça, on découvre que ce disque qu’on croyait être le seul à connaître, il sert de bande-son à un film de merde estampillé Sundance. Et puis ensuite, on l’entend encore dans un autre. Et à la fin, il est dans une pub pour une voiture, et on se retrouve sans s’en être rendu compte à kiffer un album qui, depuis le début, n’a jamais été en réalité qu’un produit marketing parmi d’autres.
Ouais. J’ai prévenu : mes méfiances vis-à-vis de la pop indé tiennent pas mal de la névrose.

   Pourquoi je parle de tout ça, au fait ? Ah ouais. C’est parce que Belle Histoire est un groupe qui tombe à fond dans cette catégorie. La pop indé. Encore. Désolé. La ligne éditoriale de ce blog prend l’eau de toute part.
En plus, là, merde, dès le nom du groupe on sait à quoi s’en tenir. Je veux dire, les groupes américains avec des noms français, C’EST BON, on connaît. Pareil pour leur image, à mi-chemin du hipster new-yorkais et de l’imaginaire enfantin. Déjà vu déjà écouté, je devrais passer mon chemin direct et parler d’un vieil album des Methadones histoire de revenir aux vraies valeurs.

   Mais on a tous nos faiblesses, non ? L’une des miennes, c’est les chanteuses.
Ici, elle s’appelle Jane Smith, elle a une gueule de gosse et un piercing au nez. Sa voix donne l’impression qu’elle a vécu cent soixante-dix ans d’émotions et qu’elle te chante tes tourments les plus secrets.

   Sorti l’été dernier, « Dreamers » est le premier album de ce groupe de l’Ohio. Et rien que ça, déjà, c’est incroyable. Y a, sur ces onze chansons, une maîtrise de l’émotion, de la mélodie, de la pop, qui dès la première écoute te met à terre et te coupe la respiration. Ce disque t’arrache la tête, te l’enfonce dans le cul, et te retire au passage les entrailles pour s’en faire un collier.
Fausse gaieté pour vraie mélancolie, partout ça déborde, c’est grandiose de maîtrise et de beauté. Sur certains titres (« See You Again », au hasard), le fantôme de The Gathering est même convoqué. Sur d’autres (« Don’t Run Away ») c’est celui de Katy Perry. A terre, qu’il te met, ce disque, je te dis.

   Ouais, donc voilà. Belle Histoire, j’aurais adoré détester. Dire que c’est encore un putain de disque pour futurs commerciaux ou « types dans la com », tu vois ce que je veux dire. Mais pas moyen. Il m’a foutu les larmes aux yeux, a remué des souvenirs depuis longtemps laissés à l’écart.
Ce disque, c’est ma bande-son de cette fin d’hiver, de ce début de printemps. C’est l’adieu à la jeunesse et sa célébration en même temps. C’est un chef-d’oeuvre.

   Va sur leur site officiel. Contacte-moi pour « savoir comment trouver cet album ». Tombe amoureux à ton tour. Chiale à ton tour. Et regarde le clip de leur single « My Dear », dans lequel se trouve la danse à faire pour que je tombe amoureux de toi.

P.S. : ce groupe n’a rien à voir avec Belle Epoque, groupe d’emo culte de la banlieue ouest parisienne et de la première moitié des années 2000. Vrais reconnaissent vrais, TMTC, Hervé Corre for life. Cela devait être dit.

Publicités

Une réflexion sur “Belle Histoire : « Dreamers »

  1. jonas dit :

    Ahahah la ligne éditoriale prend l’eau des qu’il y a dans le groupe une bonasse avec un piercing dans le nez…
    Même sans piercing d’ailleurs…
    Même si c’est pas une bonasse 🙂

    On veut de la musique qui finisse dans des pubs pour des grosses pelleteuses / moissonneuses / vendangeuses… pas pour vendre de la voiturette écolo électrique!

    Bon, tu es pardonné rien que pour avoir parlé de belle époque…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :