Jenny Owen Youngs : « An Unwavering Band Of Light »

Poster un commentaire

22 février 2013 par Vincent

Y_LP_JennyOwenYoungs_12   Ce disque de Jenny Owen Youngs, sorti l’année dernière, traîne depuis des mois dans mon lecteur MP3. De temps en temps je l’écoute, le temps d’une chanson ou deux, puis je passe à autre chose. Non pas qu’il soit mauvais ni rien, je l’aime même plutôt bien, mais juste, y a mieux à côté, quoi. Jusqu’ici, pour moi, Jenny Owen Youngs, c’était juste une chanteuse de folk-pop-rock-whatever de plus, une jeune américaine avec une voix et un son très sympas, mais qui ne méritait pas plus que mille autres que j’en fasse une idole.
« Jusqu’ici« , ouais. Parce que ce matin, impossible d’expliquer exactement pourquoi, mais pour la première fois en genre six mois, ce disque m’a explosé dans la tête, et je l’ai d’un seul coup compris et aimé.

   Je sais pas, je sortais du taf et il neigeait un peu dans les rues de Paris. Je bosse de nuit, et mon boulot me libère à huit heures du matin, généralement dans un état de fatigue un peu hypnotique, je ne suis pas réellement exténué mais je suis en pilotage automatique, je prends le métro jusqu’à chez moi et je fonce dans mon lit sans aucun arrêt sur le chemin, jamais.
Mais ce matin, avec la neige et tout ça, y avait sur la capitale une ambiance chelou, assez propice à des pensées nostalgiques, sur celui que je ne suis plus, sur des filles du passé, sur des souvenirs estompés. Impossible de dire si c’est le temps, ce ciel lumineux et gris de fin d’hiver, qui a dicté le choix du disque dans mes oreilles, on si c’est ce dernier qui m’a fait remarquer le temps. Je ne me souviens plus. Aucune importance.
Ce qui importe, c’est qu’avec cet album dans les oreilles, je me suis baladé avant de rentrer chez moi. J’ai regardé les gens aller au travail tandis que moi j’en revenais, j’ai espéré croiser quelqu’un que je connaîtrais, n’importe qui, mais ce n’est pas arrivé. La neige n’a absolument pas tenu, que dalle, mais c’était chouette quand même.
Ce disque m’a rendu heureux. A réussi à foutre des couleurs vives et des sourires à ma nostalgie et au ciel gris.

   Dernier album en date de Jenny, ce « An Unwavering Band Of Light » est également son disque le plus maîtrisé, et ça je l’avais remarqué dès sa sortie y a un an. Onze chansons, toutes parfaitement écrites (et une bonne moitié d’entre elles parfaitement tubesques, surtout), dans un gros feeling new-yorkais, genre c’est l’hiver, quand tu respires ça fait de la vapeur, la nuit tombe super vite et toi tu vas voir Jenny en concert dans un bar du centre-ville ou je ne sais quoi. C’est la bande-son idéale pour se faire larguer, être triste, marcher à moitié bourré et relire « Scott Pilgrim« . Laisse tomber, mes pensées sont brouillonnes.
Clairement, c’est de la putain de pop indé, et ça m’étonnerait pas trop qu’à ses concerts y ait pas mal de putes à franges et de chemises à carreaux. Mais faut passer outre le vernis hipster du disque, il le mérite. Parce que pour une fois, rien dans la voix ou les mélodies de Jenny ne laisse penser qu’elle prend sa musique avec ironie ou distance. Ca passe de titres bien rock (« Pirates« ) à des confessions piano-voix qui te filent les frissons (« So Long« ), et entre les deux t’as tout le spectre de ce que la pop indé peut donner de bien lorsqu’elle arrête de vérifier sa coupe de cheveux dans le miroir.
Cette fille chante à pleins poumons, elle balance ses émotions et sa guitare exactement comme il faut et, putain, sérieux, quelle sublime bande-son pour marcher seul à la fin de l’hiver, quoi.

   Pour te donner une idée plus précise de ce que ça donne, je te conseille d’aller sur son site, où l’album peut être écouté en entier.
Autre conseil : check ce clip, dans lequel elle reprend la chanson « Hot In Herre » de Nelly, le chanteur de R’n’B. Sérieux, c’est l’une de mes reprises favorites de toute la vie et de l’univers entier.
Enfin, blraaaaaak, dans ta face, le clip de « Your Apartment« , l’une des chansons de l’album (pas la meilleure ; les couplets sont bien, mais les refrains chient un peu).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :