The Gaslight Anthem : « Handwritten »

2

10 août 2012 par Vincent

  Un peu en retard sur les autres blogs, je m’attaque ce soir à ce qui a peut-être été l’album le plus attendu de l’année par ceux qui sont « comme moi ». Ceux qui se gavent au rock américain, qui connaissent par coeur leur gospel du punk-rock west coast, et pour lesquels l’album « The ’59 Sound » a été la plus grosse claque musicale de ces dernières années.
Avec le suscité album, sorti en 2008, le groupe du New Jersey The Gaslight Anthem avait fait une entrée furieuse dans le monde de la musique, conjuguant avec un brio génial le songwriting de Bruce Springsteen, l’énergie du punk-rock et l’héritage de soixante ans de rock. Le tout a donné un disque qui reste encore aujourd’hui un monument, et qui a accédé sans difficulté au rang d' »instant classic« .
Pour faire suite à cet album immédiatement culte (oui, je sais, c’est ce que veut dire « instant classic« , ça va, c’est pour vous que je donne dans la répétition, pour être sûr que vous compreniez bien), les mecs sortaient en 2010 un troisième album, « American Slang« . Entretemps, ils étaient passés des salles enfumées aux stades, avaient fait la couverture d’un bon paquet de magazines, et s’étaient fait rejoindre sur scène par The Boss himself. Bref, « American Slang » n’était plus l’album d’un petit groupe prometteur.
Ce qui fut heureux, puisque si ça avait été le cas, peut-être bien que l’hypothétique petit groupe prometteur ne serait pas passé à l’étape suivante de sa carrière.
Non pas qu' »American Slang » ait été un album décevant, loin de là. Il contient son lot de joyaux rock, et je pense que jamais je ne pourrai être tiède si quelqu’un venait à le mettre dans le lecteur. C’est un très bon disque de rock. Mais ça n’a pas, du tout, été un « instant classic« . Donc forcément, après « The ’59 Sound« , il a fait office de légère déception. Ainsi donc, le Gaslight était capable de ne pas composer que des bombes musicales ? Il pouvait aussi lui arriver de ne composer que des bonnes chansons ? Ouais, c’est la leçon que les fans ont tirée de ce disque.

   Donc, forcément, c’est avec moins d’excitation qu’auparavant que j’ai suivi l’enregistrement du disque qui nous intéresse aujourd’hui, « Handwritten« , leur quatrième album sorti il y a moins d’un mois. Mais avec de l’excitation quand même. Parce que si « American Slang » avait été une demie déception, il s’agit tout de même d’un putain de disque, et The Gaslight Anthem fait parti depuis maintenant cinq ans de mes groupes favoris.
Donc j’ai écouté « Handwritten » avec une oreille attentive. De nombreuses fois. En fait, il est même déjà devenu mon disque de l’été, sans concurrent sérieux dans ma playlist.
Mais ça ne veut pas dire que c’est un grand disque.
C’est un bon disque. C’est même un très bon disque, meilleur qu' »American Slang« .
Mais mille fois moins bon que « The ’59 Sound« .

   Putain. Ouais. Je sais. J’ai vraiment un discours de vieux connard, genre « c’était mieux avant, quand personne les connaissait… ». J’espère que ce n’est pas ça qui sous-tend mon avis. En fait, je crois juste que Gaslight ne peut plus jouer sur l’effet de surprise, ne peut plus être ce groupe qu’on attendait tous sans le savoir. Désormais on sait qui ils sont, comment ils jouent, sur quoi ils écrivent. Ils font partie des meubles.
Ouais, c’est ça, ils font partie des meubles, des indéboulonnables qui vont rester pendant quinze ans dans les oreilles des fans de rock du monde entier. Il n’y a plus lieu de s’exciter sur leurs disques, puisque de toute façon, on sait tous qu’ils finiront sur nos platines.
En fait, j’en fais peut-être trop, mais je me demande si The Gaslight Anthem n’est pas le groupe contemporain le plus proche de pouvoir devenir le nouveau Nirvana. Je veux dire par-là que, peut-être, The Gaslight Anthem est sur le point de devenir la nouvelle pierre blanche de l’histoire du rock. L’un de ces groupes qui marquent durablement, tout le monde, et qui finissent dans les livres d’histoire musicale. L’avenir nous le dira, mais de là où je suis, c’est l’impression que j’ai.

   Alors ouais, « Handwritten » est sans aucune surprise. Oui, il repompe sans vergogne des plans déjà utilisés sur les albums précédents. Oui, oui, oui. Mais… Et alors ? On va de toute façon tous l’écouter en boucle dans les mois à venir. C’est la dose annuelle d’un traitement auquel on a tous plus ou moins souscrit.
The Gaslight Anthem n’est plus destiné à être « le groupe favori » de quiconque. Il est destiné à être « l’un des groupes favoris » de tout le monde.

   Je vous laisse avec le clip de l’un de mes morceaux favoris sur le disque. La chanson éponyme « Handwritten« , contenant cette phrase, typique du don lyrique de Brian Fallon : « I’m in love with the way you’re in love with the night« . Ca convient bien à un blog qui s’appelle Survivre la Nuit.

   Pour acheter (ou trouver sans acheter…), franchement, tu te démerdes, il est dispo partout, dans dix mille éditions différentes. Cherche quand même à choper les quatre chansons bonus (deux reprises, une de… Bah tiens, de Nirvana, et l’autre de Tom Petty, et deux compos), parce qu’elles sont bien.

Publicités

2 réflexions sur “The Gaslight Anthem : « Handwritten »

  1. Marc dit :

    J’attendais ton avis sur ce nouveau skeud 🙂

    Personnellement j’ai du mal à l’évaluer : il possède des qualités indéniables, mais je ne saurais pas dire si je le préfère à ‘American Slang’. Clairement pas du niveau de The ’59 Sound, on est d’accord.

    • Oui, clairement pas ! Pour « American Slang », mon choix est fait, je lui préfère déjà « Handwritten ». Par contre, j’ai encore du mal à savoir si ce nouveau disque annonce ou non des changements musicaux à venir. Pas sûr. Malheureusement ou heureusement, je ne sais pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :